H2 - Mitsuru Adachi

13 June 2017

Je regrette de n’avoir jamais publié sur ce blog un seul billet issue du monde des bds où de l’animation asiatique. Du coup, pourquoi ne pas commencer par l’un de mes coups de cœur. Il y a deux petites dizaines d’année, j’ai découvert Misturu Adachi via Iscariote. J’ai tout de suite accroché à son style de tranche de vie mélangeant, sport, amitié, famille.

H2 propose de suivre l’entrée au lycée d’un petit trio de copain : Hiro , Hideo et Haruka.

hiro haruka

mise en scène découpage

Hiro, lanceur, vient de se blaisser au bras et est contraint contre son grès d’arrêter le baseball. Il décide alors d’intégrer un lycée sans club… Mais très rapidement, il va se rendre compte que si, il peut jouer car son medecin était un charlatant. Il va alors faire la rencontre d’Haruka qui rêve de monter une équipe de baseball.

Hideo, batteur, quant à lui intègre directement un lycée avec une prestigieuse équipe dans l’optique d’atteindre le koshien.

Haruka amie d’enfance d’Hiro et petite amie d’Hideo rejoint la même école que ce dernier. Elle est le pivot de ce manga. Elle va catalyser cette transition vers l’âge adulte et les faire réfléchir à leurs sentiments.

On va suivre alors leurs familles de banlieusards, leurs amitiés, leurs amours sans pour autant oublier le baseball qui est un élément central du manga. On est en plein dans de tranches de vie avec un rythme doux faisant la part belle aux personnages et aux matchs.

Les dessins de la ville sont sublimes et très travaillés. Des planches entières illustrent cet urbanisme et sa petite vie qui y gravite. Les plans souvent statiques, sont bien mis en valeur par les jeux de lumière. Les personnages, d’humeur comique gagne en intensité et en dynamisme durant les matchs. Relativement peu bavard, leurs émotions sont également retranscrites par une mise en scène soignée.

ville sombre

mise en scène découpage

La lecture en 34 volumes se fait finalement très rapidement et ne subit que peu de temps mort. Le tout forme vraiment un ensemble très cohérent. Comme souvent avec Adachi, on touche un peu à tous les sujets sociétaux et on regrette que certains personnages ne soient pas plus développés.

H2 est l’un des manga favori. Il est m’est difficile de me le sortir de la tête. À travers son histoire simple et touchante, H2 est pour moi une franche réussite.

action action action