L'informatique au sein de l'EN dès 2016

06 January 2016

Aujourd’hui, je recycle un mail que j’ai envoyé sur la mailing du Lol.

Je relais une information sur le capès de maths. J’avais déjà annoncé qu’on n’allait pas tarder (l’année prochaine) à enseigner des bases d’informatique au collège dans une thématique du programme de mathématiques.

Thème E - Algorithmique et programmation

Au cycle 4, les élèves s’initient à la programmation, en développant dans une démarche de projet quelques programmes simples, sans viser une connaissance experte et exhaustive d’un langage ou d’un logiciel particulier. En créant un programme, ils développent des méthodes de programmation, revisitent les notions de variables et de fonctions sous une forme différente, et s’entraînent au raisonnement.

Attendus de fin de cycle

Écrire, mettre au point et exécuter un programme simple

Connaissances et compétences associées

  • Décomposer un problème en sous-problèmes afin de structurer un programme ; reconnaître des schémas.
  • Écrire, mettre au point (tester, corriger) et exécuter un programme en réponse à un problème donné.
  • Écrire un programme dans lequel des actions sont déclenchées par des événements extérieurs.
  • Programmer des scripts se déroulant en parallèle.
  • Notions d’algorithme et de programme.
  • Notion de variable informatique.
  • Déclenchement d’une action par un événement, séquences d’instructions, boucles, instructions conditionnelles.

Exemples de situations, d’activités et de ressources pour l’élève

  • Jeux dans un labyrinthe, jeu de Pong, bataille navale, jeu de nim, tic tac toe.
  • Réalisation de figure à l’aide d’un logiciel de programmation pour consolider les notions de longueur et d’angle.
  • Initiation au chiffrement (Morse, chiffre de César, code ASCII…).
  • Construction de tables de conjugaison, de pluriels, jeu du cadavre exquis…
  • Calculs simples de calendrier.
  • Calculs de répertoire (recherche, recherche inversée…).
  • Calculs de fréquences d’apparition de chaque lettre dans un texte pour distinguer sa langue d’origine : français, anglais, italien, etc.

Repères de progressivité

En 5e, les élèves s’initient à la programmation événementielle. Progressivement, ils développent de nouvelles compétences, en programmant des actions en parallèle, en utilisant la notion de variable informatique, en découvrant les boucles et les instructions conditionnelles qui complètent les structures de contrôle liées aux événements.


Pour aller dans ce sens, le capès de maths va également s’ouvrir à deux options informatiques ou mathématiques. À partir de 2017, le capès de maths deviendra un capès de maths-info et les candidats auront le choix entre deux options : mathématiques ou informatique.. capes-maths et officiel.

Sur la première épreuve écrite de 5h et sur la première épreuve orale; on peut choisir les deux options. Les autres épreuves sont communes.

On a la liste des items sur lesquelles on peut être interrogés en informatiques. (On peut aussi trouvé les itmes de maths)

Pour l’épreuve écrite, les algorithmes traduits dans un langage de programmation seront écrits en langage Python.

Codage de l’information

  • Notion de bit et d’octet. Codage en base 2 des entiers positifs. Codage des caractères (ASCII), des images bitmap.

Logique propositionnelle

  • Opérations booléennes.

Algorithmique

  • Structures de données élémentaires (piles, files, arbres binaires).

Algorithmique des graphes

  • Parcours de graphes en largeur et en profondeur. Structures de données pouvant représenter un graphe. * * Composantes connexes. Plus courts chemins.

Algorithmes classiques

  • Tris (tri sélection, tri fusion, tri rapide). Recherche naïve d’un mot dans un texte. Arbres de recherche.
  • Exemples d’algorithmes de compression, d’algorithmes de chiffrement.

Notion de complexité

  • Coût dans le pire des cas. Coût en temps et coût en espace.

Problèmes difficiles

  • Définition des classes de problèmes P, NP. Exemples de problèmes difficiles, exemples d’heuristiques.

Langages de programmation

  • Variables et types de données (booléens, entiers, flottants, caractères, chaînes, tableaux).
  • Conditionnelles, boucles. Notion de fonction (passage de paramètres, valeur retournée).

Méthodes de programmation

  • Méthode itérative, récursivité.

Formalisme objet

  • Notion d’objet, de classe, méthode, sous-classe, héritage.

Bases de données

  • Organisation d’une base de données, modèle relationnel, formes normales. Opérateurs SQL simples.
  • Utilisation des bases de données dans les systèmes d’information

Dans tous les cas, ça fait plaisir de voir que tous les codes doivent être fait en python. C’est certains que ça va pas mal remuer à la rentrée.