Fringe - Saison 1, 2, 3, 4 & 5

15 May 2016

Fringe est une série de science-fiction. Elle a été produite par J.J Abrams et s’est terminée lors d’une cinquième saison en 2013.

fringe

Fringe repose avant tout sur un trio de personnages principaux.

  • Olivia Dunham joué par Anna Torv est un agent du FBI. Elle représente un personnage frais, jeune, dynamique, pugnace, intelligente… Je pense qu’il est possible de lui reprocher son personnage un peu lisse et son manque de charisme. Personnellement, j’ai bien accroché à ce personnage simple, pas trop con et qui sait prendre sur soi afin d’assainir une situation.

  • Walter Bishop joué par John Noble est un ancien scientifique de génie. Malheureusement, il est maintenant bien détraqué alors que ses connaissances du passé dans le domaine des sciences parallèles sont primordiales pour résoudre les enquêtes. Son comportement digne d’une œuvre de Philip K. Dick offre des situations cocasses et contribue grandement à apporter de l’humour à la série.

  • Peter Bishop joué par Joshua Jackson est le fils de Walter. Particulièrement rusé et ingénieux. Peter par son passé de baroudeur possède quelques contacts dans des milieux sombres. Il est partagé entre sa haine viscérale pour son père qu’il conserve de sa jeunesse, sa tendresse envers son état présent et sa relation d’amour, amitié qu’il porte envers Olivia.

Au sein d’une unité spéciale du FBI porté par Phillip Broyles, ils vont devoir enquêter sur des crimes issus faisant intervenir du paranormal ou extra-scientifique. Ils n’auront de cesse de croiser le passé de Walter ainsi que la société Massive Dynamics fondé par son ancien binôme.

À travers une pointe d’humour menée par le personnage de Walter, on accepte assez facilement toutes les explications pseudo-scientifique. La série acquiert un ton finalement assez léger et fait le bon choix de ne pas virer ni dans le morbide ni dans le mauvais goût. Les effets spéciaux peu présents sont bien intégrés et possèdent même un petit côté old-school lors des flashbacks. Les enquêtes sont intelligemment menées. Pas de tâches de sperme à gogo à rentrer dans les bases de données. Sur ce point et si on oublie le côté SF, on retrouve un petit côté Castle.

Attention, à partir de là, je spoile sur chaque saison précédente.

fringe

Saison 1

La première saison n’est pas dénuée de défauts. Elle met du temps à démarrer. L’intrigue du début autour de John Scott ne m’a pas vraiment palpité. Je ne souhaitais pas voir apparaître une pseudo torture psychologique autour de sa relation amoureuse… Merde, on n’est pas dans Grey’s Anatomy. Beaucoup de personnages se croisent sans jamais vraiment se rencontrer. On ne sait pas trop où l’on va et beaucoup d’événements arrivent un peu dans le désordre…

Pour autant, le trio fonctionne à merveille. Un fils rouge se met en place intelligemment à partir de leurs passés. Dit comme ça, la saison 1 ne semble pas inoubliables… Mais ça serait faire l’impasse sur son potentiel énorme avec un grand nombre d’embranchements possibles, un trio bien attachant et une bonne fin de saison.

fringe

Saison 2

La saison 1 termine fort. Elle introduit le domaine de science-fiction dans lequel nous allons naviguer : Les univers parallèles. On y rentre à pied joint avec un fils rouge qui se met en place et prend une place prépondérante. Les enquêtes para-normale ne sont plus uniquement des oneshots mais relient tous les événements de notre série. Nos personnages sont tour à tour proies et prédateurs.

Belle surprise, la série ne fait pas les choses à moitié. Il n’y a pas de retour en arrière. Dès les deux tiers de la saison, les choses montent encore en puissance avec notamment le premier épisode qui commence par un générique rouge et nous introduit l’autre monde. Excellent !

fringe

Saison 3

La fin de la saison 2 est terriblement prenante avec le passage de l’autre côté et le retour mouvementé d’Olivia. On commence à suivre en parallèle l’évolution des deux univers. Le départ est un poil long car on a l’impression que la trame ne progresse qu’un épisode sur deux. C’est bien évidement faux. Les deux versions d’Olivia se retrouvent au centre de ces intrigues avec le jeu du chat et de la souris sur son identité présent dans les deux univers. Une fois ce problème réglé et tout redevenu à normal, le rythme va s’intensifier avec comme fil rouge l’affrontement des deux univers.

Le final est encore grandiose et nous prends encore à contre-pied en nous laissant présagé un début de saison 4 bien différent.

Saison 4

Peter a sauvé les deux mondes. En se sacrifiant, il a été effacé de la conscience collective et l’histoire a été ré-écrite. Alors que les observateurs le pensent éffacé à tout jamais, voilà qu’il réapparaît mystérieusement sans que personne ne se rappelle de lui. On retrouve un petit goût de la première saison avec une nécessité d’interroger le passer pour comprendre le présent.

La saison 4 a un petit un goût de déjà vu. La situation initiale repart de zéro et on est un peu déçu de voir les différentes relations repartir de zéro. Pour le reste, tout est là, la saison 4 se permet même de répondre à certaines questions posées comme David Robert Jones, le cortexiphan le tout dans un contexte où les relations entre les deux mondes n’ont jamais été aussi forte. La relation entre Fauxlivia et Lincoln est bien menée et Astrid a le droit à un épisode spécial bien sympa.

L’épisode 19 marque là encore la série avec un épisode tiré du futur qui laisse plané une belle pagaie avec les observateurs.

fringe

Saison 5

On approche de la fin. Cette cinquième saison est la dernière et conclut la série. Le conflit marqué par l’épisode 19 précédent sert de point de départ. Les observateurs ont pris le contrôle de la planète dans le futur proche et l’équipe de Fringe va essayer de les combattre pour libérer leur monde. Pour cela, ils vont devoir déchiffrer les cassettes vidéos de Walter piégées dans l’ambre.

Conclure une série n’est pas chose aisée. Fringe s’en sort bien. Le début de saison est relativement so(m)bre , mais la fin de saison est un concentré de tout ce que Fringe à offert de bon pendant les saisons précédentes. Avec toujours une certaine dose d’humour, on retrouve les voyages entre les mondes qui nous permettront de revoir FauxLiva et Lincoln. De nouveaux personnages prennent de l’ampleur comme Henrietta la fille de Peter et Olivia ainsi que les menaçants observateurs dont on apprend beaucoup. On retrouve cette patte de la galerie des horreurs en allant puiser dans les enquêtes passées pour se déjouer des observateurs. Mais la plus grosse qualité est sans doute celle d’avoir essayé de relier tous les éléments de toutes les saisons qui jusqu’alors semblait un décousus.

Fringe est une belle série qui s’appuie sur un trio de personnages forts. D’abord la relation père / fils qui est au cœur de cette aventure mais aussi la relation amoureuse entre les différentes versions d’Olivia et Peter. Bref, un bon moment.

fringe